Le Jeu de Peindre selon Arno Stern

L’approche d’Arno Stern

«L’ Atelier de Selky» s’inspire de la démarche d’Arno Stern.

Arno Stern est un pédagogue et éducateur qui a découvert après guerre les bienfaits de l’expression libre.
Il a parcouru le monde et son expérience de 60 ans lui a permis de découvrir les conditions idéales pour la libération de l’expression libre.
Il a fondé l’Institut de Recherche en Sémiologie de l’Expression (I.R.S.E) et ses recherches sur la « trace humaine » qu’il distingue du « dessin » lui ont permis d’établir un langage universel : « La Formulation« . Il a créé un atelier dans lequel il exerce toujours : le Closlieu à Paris.
Cet environnement unique permet aux participants de se livrer au « Jeu de Peindre » : créer parmi les autres (compagnons de jeu) plutôt que pour les autres (spectateurs) ou contre les autres (compétiteurs).

 

La Formulation

La Formulation découle de l’expression spontanée, pure et évolutive d’une mémoire organique enfouie en chaque être.
Un participant du Jeu de Peindre trace selon ses sensations. Les signes qu’il dépose sur sa feuille composent un langage différent de l’art, ou encore des tableaux ‘modernes’ résultant plus ou moins volontairement de préoccupations esthétiques. A la différence de l’art, la Formulation n’est pas un moyen de communication, elle n’appelle aucun récepteur.
Cette manifestation n’est pas occasionnelle mais découle d’une nécessité permanente de l’être.

La Formulation est un code, un langage original, universel et cohérent du tracé.

  • Ce langage est original car il n’appartient à aucune branche artistique ni psychologique ; c’est un phénomène incomparable.
  • Ce langage est universel car il échappe aux conditionnements ethniques et culturels.
  • Ce langage regroupe l’ensemble des signes qui sont programmés à un déroulement naturel et cohérent de la petite enfance à l’adulte. Ces dessins reflètent une évolution dans le temps de la mémoire organique de l’enfant.

Afficher l'image d'origine

Évolution des figures primaires en objets-images

La Formulation fonctionne selon 3 principes de base :

  • L’évolution : la Formulation apparaît tôt dans la petite enfance et accompagne la personne toute sa vie durant.
    Elle évolue depuis les figures primaires (signes archaïques ou 1ères traces spontanées de l’enfant) aux figures essentielles (tracés de l’adulte) en passant par les objets-images (maison, arbre, personnage…).
  • La simultanéité de manifestation des figures primaires et objets images.
  • La réitération. Un objet s’impose à un enfant, mû par une nécessité impérieuse dont il ne peut échapper. Ainsi l’enfant réitère sa trace dans le temps et dans l’espace.

L’émergence de la Formulation

La spontanéité est la condition de lémergence de la Formulation.
Ainsi l’Atelier de Selky réunit les 3 conditions propices à son émergence :

  1. un lieu clos et abrité ;
  2. la présence stimulante des autres participants ;
  3. la présence du praticien-servant permettant d’assurer le respect des règles du « Jeu de Peindre« .

Le « Jeu de Peindre »

Le « Jeu de peindre » n’est ni un cours de peinture, ni une thérapie.
Il se différencie de l’«Art de peindre» car il ne mène pas à la production d’une œuvre.
L’artiste élabore une œuvre, fruit d’un processus d’élaboration. Il la corrige, la juge et la soumet au regard critique des observateurs ou spectateurs. On dit de celui qui trace sur une feuille qu’il « dessine ». Le mot dessin tire son étymologie du mot dessein,  du latin designo qui appelle le mot désigner. Ainsi l’œuvre est un moyen de communiquer avec l’autre.
Contrairement au Jeu de Peindre.

Le but recherché par le « Jeu de peindre » est le simple plaisir de s’exprimer librement.
Sans spéculation, sans émetteur, le participant s’adonne au seul plaisir de peindre en toute spontanéité.
«L Atelier de Selky»
réunit les conditions pour surmonter préjugés et inhibitions et se dégager de la critique et des pressions.
Les tableaux réalisés dans lors des séances du Jeu de Peindre ne sont pas délivrés en fin de séance mais conservés.
Leur scrupuleuse conservation fait partie de mon rôle de Servante.

Le PRATICIEN Servant du Jeu de Peindre

J’exerce le métier de « Servante du Jeu de Peindre ». Je suis au service des personnes qui viennent peindre dans mon atelier.
Servir, c’est respecter la réalité de l’autre tandis qu’enseigner, c’est l’entraver.
Le Praticien Servant du Jeu de Peindre est présent pour :

  • Encourager avec bienveillance l’émergence de la créativité qui sommeille en chacun des participants : enfants ou adultes.
  • Favoriser un moment à part, consacré à découvrir ou redécouvrir le simple plaisir du trait spontané, sans jugement de valeur.
  • Veiller à tous les détails qui permettent que les personnes jouent librement.
  • Veiller au respect des règles rigoureuses du Jeu de Peindre.
  • Servir : une attitude, une éthique, une présence sans faille.